Écritures chinoises, littérature d’ailleurs

[Annonce]

Le samedi 18 octobre prochain, la BULAC accueille les auteurs chinois Tie Ning  铁凝 (1957-…), Zhang Wei 张炜 (1955-…), Liu Heng 刘恒 (1954-…), Lei Pingyang 雷平阳 (1966-…) et Sun Huifen 孙惠芬 (1961-…). La rencontre, animée par Muriel Détrie (Université Sorbonne nouvelle), sera l’occasion pour ces écrivains de présenter leur rapport à la traduction de leurs œuvres, mais également l’influence de la littérature étrangère sur leur écriture.

Cet événement s’inscrit dans les 3e Rencontres littéraires franco-chinoises, dans le cadre du 50e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine. Ces rencontrent se déclinent en trois temps :

  • 17 octobre, 9h30-17h30 (SGDL, Hôtel de Massa):  « Terres littéraires d’aujourd’hui », table ronde réunissant les cinq écrivains chinois et cinq écrivains français : Pierrette Fleutiaux, Philippe Forest, Jacques Jouet, Pierre Jourde, Cécile Ladjali. Les écrivains exposeront leurs conceptions, en s’appuyant sur leur écriture propre pour mettre en lumière le lien au(x) lieu(x), local ou non, dans la réflexion et la conception de l’œuvre.
  • 18 octobre, 14h-16h (BULAC, auditorium) : « Écritures chinoises, littérature d’ailleurs »
  • 18 octobre, 18h-19h30 (BnF, Galerie Jules Vernes – Hall Ouest) : « Rencontre avec les romanciens Zhang Wei et Tie Ning »

Elles sont organisées par le Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine (CECMC) de l’EHESS, en partenariat avec la Société des Gens de lettres (SGDL), la BULAC, la BnF, l’Association pour la promotion de la traduction littéraire (ATLAS), avec le soutien de l’Ambassade de France en Chine et l’Institut français, en collaboration avec l’Association des écrivains de Chine et avec le soutien de l’Ambassade de Chine en France.

C’est l’occasion de (re)lire l’oeuvre de ces écrivains. Nous vous proposons une petite sélection de titres de Tie Ning, Zhang Wei et Liu Heng. Des titres de Lei Pingyang et Sun Huifeng sont en cours d’acquisition. A notre connaissance, il n’existe pas de traduction en français des œuvres de ces deux derniers écrivains. Certains poèmes de Lei Pingyang ont toutefois fait l’objet d’une traduction en anglais par Eleanor Goodman (Collectivist Insect CallsKeeping a CatGoing Home for a FuneralThe Myna Bird Asks a QuestionPrayer-Poem on Mt. JinuoWhite Herons) dans la revue Pathlight : New Chinese Writings (n°1, 2011), pour l’instant malheureusement absente des bibliothèques françaises.

  • Tie Ning

En traduction :  La douzième nuit (trad. Prune Cornet, Liu Yan); Le corsage rouge ; Fleurs de coton (trad. Véronique Chevaleyre)

En chinois : liste (cliquez sur le lien pour afficher la liste des 21 titres de Tie Ning conservés à la BULAC)

Photo Tie Ning (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Zhang Wei

En traduction : Le vieux bâteau (trad. Annie Bergeret Curien, Xu Shuang); Partance (trad. Chantal Chen-Andro)

En chinois : liste (cliquez sur le lien pour afficher la liste des 14 titres de Zhang wei conservés à la BULAC

Photo Zhang Wei

 

 

 

 

 

 

  • Liu Heng

En traduction : La neige noire (trad. Catherine Toulsaly), Black snow (trad. Howard Goldblatt) ; Ju Dou ou l’amour damné (trad. Tang Zhi’an, Lü Hua)

En chinois : liste (cliquez sur le lien pour afficher la liste de 8 titres de Liu Heng conservés à la BULAC)

Liu Heng


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 13 octobre 2014

    […] Lire le texte intégral du billet sur Le Carreau de la BULAC […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *