Amour et érotisme en Asie : exposition d’ouvrages à la Maison de l’Asie

[Veille]

La maison de l’Asie ouvre aujourd’hui une nouvelle exposition, cette fois consacrée au thème de l’amour et de l’érotisme. Accessible dans la salle de lecture du 22 rue du Président Wilson (Paris 16),  du lundi au vendredi de 9h à 18h, elle vous fera découvrir une sélection d’œuvres  inspirées par ces thèmes universels, et issues des différentes traditions asiatiques.

Au-delà du Kama Sutra, célèbre traité dédié au plaisir des sens et au désir mais aussi aux relations entre hommes et femmes et à la vie urbaine ; au-delà également de l’érotisme japonais bien connu du « monde flottant » d’Edo, nous vous invitons à un vagabondage savant au fil de cette thématique. En effet, l’Asie du Sud-Est, la Chine ou la Corée ont, elles aussi, leurs propres récits amoureux, leurs traditions érotiques et coutumes conjugales. L’Asie musulmane a décliné la fameuse histoire d’amour d’origine arabe « Layla et Majnoun » de l’ourdou au malais et possède ses propres épopées romantiques comme celles de Hir Ranjha au Pendjab tandis que nombre des grands récits nationaux des pays d’Asie du Sud-Est continentale sont des romans d’amour malheureux comme le Tum Teav au Cambodge et le Kim Vân Kiêu au Vietnam. L’amour et ses obstacles inspirent les auteurs asiatiques jusqu’à aujourd’hui et restent une source inépuisable de scénarios alimentant les productions cinématographiques de Bollywood à Séoul, en passant par Hong Kong. Enfin l’Asie, pourtant réputée conservatrice, a su, tout au long de son histoire, faire sa place à la sexualité, y compris à certaines pratiques restées tabou en Occident jusqu’à une époque récente : l’Inde par exemple a toujours reconnu le troisième sexe et su intégrer dans la société, même sous le règne des Moghols, ceux que l’on appelle les hijras.

[Source : site du CEIAS, http://ceias.ehess.fr/index.php?3300]

Les ouvrages présentés sont issus des collections des différentes bibliothèques de centres spécialisés réunies sur le site de la Maison de l’Asie : EFEO (Ecole française d’Exême Orient), CASE (Centre Asie du Sud-est), CDAT (Centre de documentation sur l’aire tibétaine), CEIAS (Centre d’études sur l’Inde et l’Asie du Sud), CRC (Centre de recherche sur la Corée).

 

* vignette en page d’accueil : Kitagawa Utamaro (1806) Lovers in a upstairs room of a tea house. 1788. @The Trustees of the British Museum. 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *