Traducteurs à l’écoute

Plus de 350 langues sont représentées dans les collections de la bibliothèque, mettant la BULAC au carrefour des langues du monde. La traduction, outil de dialogue entre les cultures, participe à la défense de la diversité culturelle, à la richesse de notre rapport au monde. Il était donc tout naturel que la BULAC propose, à travers son programme de conférences et de rencontres, de donner la parole aux traducteurs et chercheurs qui étudient, et souvent pratiquent, la traduction.  Après une saison consacrée à la littérature mondiale, devant le succès rencontré par les rendez-vous sur la traduction, un cycle spécifique de manifestations  a été créé : traducteurs, auteurs, chercheurs en sciences humaines et sociales vous invitent à vous asseoir, à leurs côtés, à la table du traducteur.

Vous avez manqué ces rendez-vous ? Écoutez les. L’enregistrement sonore de chaque conférence ou rencontre de la BULAC se trouve sur une page dédiée à la manifestation. Vous y trouverez également une présentation  de la conférence ou de la rencontre, des notices bio-bibliographiques des intervenants, des sélections d’ouvrages disponibles à la BULAC pour plus aller plus loin, parfois les présentations des intervenants ou des liens vers des compte-rendus des débats.

Liste des rencontres sur la traduction à écouter en ligne

Les enjeux sociaux et politiques de la circulation des œuvres littéraires depuis 1945 : le cas de la traduction : conférence de Gisèle Sapiro, sociologue (CNRS, EHESS, CESSP) et Ioana Popa, sociologue (ISP/CNRS), 2013.

Écrire, traduire, dans l’entre-deux des langues : conférence de Leslie Kaplan, écrivain (Éditions P.O.L), et Rosie Pinhas-Delpuech, écrivain, traductrice et directrice de la collection « Lettres hébraïques », chez Actes Sud, 2013.

Branislav Nusic, une œuvre théâtrale en voie de traduction(s). Premier acte : Les (des)héritiers : lecture suivie d’un débat avec Ned Grujic, metteur en scène, Sacha Petronijevic, comédien et traducteur de Branislav Nusic, Sara Perrin Saric, traductrice et comédienne, et Karine Samardzija, traductrice, 2013.

Traduire la littérature mondiale, un impératif de la révolution soviétique, l’École de traduction littéraire : traduire la diversité du monde : conférence de Annie Epelboin, enseignant-chercheur en littérature russe et traductrice (Université de Paris 8), et Olivier Mannoni, traducteur et directeur de l’’École de traduction littéraire du Centre national du livre (CNL), 2014.

Traduire, un film de Nurith Aviv : projection-débat avec Nurith Aviv, réalisatrice, et Jean-Yves Masson (Université de Paris-Sorbonne), 2014. Cette rencontre a par ailleurs fait l’objet d’un compte-rendu publié sur le Carreau de la BULAC.

Les lieux de la traduction : revues, résidences et institutions : table-ronde de Dominique Dolmieu, artiste associé (Maison d’Europe et d’Orient), Ghislaine Glasson Deschaumes (revue Transeuropéennes), Neda Nejdana, auteur et traductrice (MEO) et Sarah Cillaire, Monika Prochniewicz, Karine Samardzija, traductrices (revue Retors), 2014.

Un traducteur et son auteur : rencontre avec Charlotte Dang, Claude Philip, traducteurs, et Michel Fournié (Institut national des langues et civilisations orientales), animée par Patrick Maurus (Institut national des langues et civilisations orientales), 2014.

Carte blanche à André Markowicz : rencontre avec André Markowicz, traducteur et poète, 2014.

Écritures chinoises, littérature d’ailleurs : rencontre avec les auteurs Tie Ning, Zhang Wei, Liu Heng, Lei Pingyang, Sun Huifen, animée par Muriel Détrie (Université Sorbonne nouvelle – Paris 3), 2014. Vous pouvez retrouver la bibliographie de ces auteurs dans le billet publié à l’occasion de cette rencontre.

La fabrique des traducteurs : encres fraîches de l’atelier français-chinois : lectures par les traducteurs Eva Fischer, Cao Dongxue, Lucie Modde, Tou Chiu Zong, Claire Raybaud, Wang Mingrui (mise en voix de Dominique Léandri) et rencontre animée par Jörn Cambreleng (Association pour la promotion de la traduction littéraire – ATLAS), 2014.

Un traducteur et son auteur : rencontre avec Chloé Billon, traductrice, et Mileta Prodanović, auteur du roman Ça pourrait bien être votre jour de chance (collection Sémaphores, Éditions Intervalles, 2014), animée par Marie Vrinat-Nikolov (Institut national des langues et civilisations orientales), 2014.

Léon de Rosny, passeur de cultures : conférence de Patrick Beillevaire (École des hautes études en sciences sociales), François Macé (Institut national des langues et civilisations orientales), Philippe Rothstein (Université de Montpellier III), 2014.

Sciences sociales « d’ailleurs » ? : table ronde sur la traduction et la circulation des savoirs entre la France, la Russie, la Turquie et la Corée, avec Ioulia Podoroga (université de Genève), Hamit Bozarslan et Alain Delissen (École des hautes études en sciences sociales), animée par Benjamin Guichard (BULAC), 2014.

Un traducteur et son auteur : rencontre avec Marie Vrinat-Nikolov, traductrice, et Guéorgui Gospodinov, auteur du roman Physique de la mélancolie (collection Sémaphores, Éditions Intervalles, 2014), animée par Irina Dmytrychyn (Institut national des langues et civilisations orientales), 2015.

L’année prochaine, venez participer aux échanges. Le programme des prochains rendez-vous sera annoncé dans le programme de la saison culturelle 2015-2016, à paraître en septembre.

Bonne écoute!


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *