Zotero : l’essayer, c’est l’adopter ! Episode 1

Connaissez-vous la grande famille des logiciels de gestion bibliographique  ? Laissez-moi donc vous présenter un membre incontournable de cette famille : Zotero. J’ai formé ces dernières années des dizaines d’étudiants, doctorants et enseignants à l’utilisation de Zotero. Quel bonheur ! Que de “Whaou !”, de “C’est magique/génial/trop bien !” et de “Si seulement j’avais connu avant !”. Mais l’enquête que nous avons menée en 2015 auprès de chercheurs et enseignants chercheurs1 me laisse penser que vous êtes encore nombreux à pouvoir être conquis. En effet seuls 25 % des répondants ont déclaré utiliser un logiciel de gestion bibliographique pour collecter et organiser les informations de leur veille.2

Il n’est pas trop tard pour s’y mettre, alors, allons-y pour une série de billets sur le sujet !

Qu’est-ce qu’un logiciel de gestion bibliographique ?

C’est un logiciel qui vous permet de constituer une base de données bibliographique : collecter, organiser toutes les références et matériaux bibliographiques utiles pour votre recherche (faire des listes de livre, en quelque sorte). Il vous permet aussi d’intégrer ces données bibliographiques dans votre traitement de texte, sous forme de bibliographies et de notes.

La famille des logiciels de gestion bibliographique est nombreuse mais Zotero est notre préféré, pour plusieurs raisons :

  • c’est un logiciel gratuit
  • c’est un logiciel libre et open source, c’est-à-dire qu’il peut être modifié, mis à jour et amélioré par une communauté très large3 (et nous avons pour objectif, à la BULAC, de promouvoir les logiciels de ce type).
  • c’est un logiciel assez facile à prendre en main
  • c’est un logiciel efficace !

Première étape : télécharger le logiciel

Dans un premier temps, il vous faut télécharger Zotero : cela se passe ici.

Il existe deux versions du logiciel :

  • une première version (celle qui avait initialement été développée) sous forme de module complémentaire du navigateur Mozilla Firefox. Vous téléchargez le module complémentaire mais aussi un plug-in destiné à établir un dialogue entre Zotero et votre logiciel de traitement de texte (Libre Office, par exemple, pour les fans de libre, mais cela fonctionne aussi avec Microsoft Word).
  • une version dite “Standalone”, qui se télécharge et s’installe comme un logiciel ordinaire et qui fonctionne avec les navigateurs Mozilla Firefox, Safari et Chrome (si vous utilisez encore Internet Explorer, il est temps de changer !). Pour cette version, il vous faut installer le logiciel, puis une extension qui connectera votre navigateur Internet avec Zotero.

Donc, quelle que soit la version que vous choisissez, il y a 2 étapes de téléchargement pour bénéficier de toutes les fonctionnalités de Zotero. Suivez bien les indications présentées sur la page de téléchargement.

Les deux versions fonctionnent quasiment à l’identique, votre choix dépendra essentiellement du navigateur internet que vous utilisez.

Voici à quoi ressemble la fenêtre de votre logiciel Zotero, encore vierge de tout document (cliquez pour agrandir) :

zotero1

Deuxième étape : constituer votre bibliothèque

En un seul clic

Depuis un catalogue de bibliothèque, une revue électronique, une base de données bibliographiques, Zotero vous permet, d’un simple clic d’enregistrer des documents dans votre « bibliothèque » Zotero. Il vous suffit de repérer l’icône dans la barre d’adresse de votre navigateur si vous utilisez Chrome ou Safari ou dans la barre d’outils si vous utilisez Mozilla Firefox.

Démonstration :

  • un livre dans le catalogue BULAC
Avec Chrome ou Safari : Avec Mozilla Firefox :
zotero_notice_Bulac zotero_mozilla
  • un article dans JStor

zotero_jstor

  • cela fonctionne aussi depuis la plateforme Oxford University Press Journals

zotero_oxford

  • revues.org

zotero_revues

  • et enfin dans HAL

zotero_hal

Et voici à quoi ressemble votre bibliothèque Zotero quand vous avez enregistré ces documents :

zotero_bib

Vous remarquerez que, lorsque c’est possible, Zotero télécharge la version PDF de l’article. Un clic droit sur le pdf vous permet de le renommer afin de lui donner un titre signifiant.

zotero_pdf

 

Les icônes changent selon la nature du document : livre, article, thèse, communication dans un congrès, etc. L’identification de la nature du document permet l’affichage des champs adéquats dans la colonne de droite.

zotero_livre monographie
zotero_article article dans une revue
zotero_these thèse
zotero_congres communication dans un congrès

Vous pouvez également enregistrer plusieurs documents ensemble lorsque vous êtes sur une page de résultat d’un catalogue ou sur une page de sommaire d’une revue.

Dans ce cas, c’est cette icône  » zotero_dossier« qui apparaît. En cliquant sur l’icône, une fenêtre vous propose la liste de tous les documents repérés sur la page en cours. Il ne vous reste plus qu’à cocher ceux que vous souhaitez enregistrer.

L’opération « simple clic » fonctionne car ces ressources sont compatibles avec Zotero (Zotero est capable de repérer des informations bibliographiques dans la page). La plupart des ressources que vous utilisez sont compatibles avec ce fonctionnement, mais pour les autres4, des solutions existent.

Manuellement

En cliquant sur  zoteroplus  dans la barre d’outils de Zotero, vous pouvez choisir le type de document que vous souhaitez créer. Vous remplissez ensuite manuellement les champs :

zotero_neaudoczotero_neaudoc2

 

 

 

 

 

Ou « par magie »

Si vous disposez de l’ISBN d’une monographie ou du DOI d’un article, vous pouvez grâce à la baguette magique chercher le document par son identifiant. Zotero va alors interroger des bases appropriées et retrouvera, dans la plupart des cas, votre document.

zotero_id

A suivre…

Dans le prochain billet nous nous intéresserons à la colonne de droite, ou comment enrichir vos documents. Nous verrons également comment organiser votre bibliothèque.

A consulter

Deux ressources indispensables pour en savoir plus sur Zotero :

  • le site Zotero.org qui propose une documentation précise, claire et à jour, formulée dans plusieurs langues
  • le blog francophone de Zotero, hébergé sur la plateforme hypotheses.org pour vous tenir informé des nouveautés Zotero, mais aussi apprendre de multiples trucs et astuces pour améliorer votre utilisation du logiciel.

Vous former à la BULAC

La BULAC propose régulièrement des formations à Zotero : 2h30 pour prendre en main le logiciel et en connaître 90% des fonctionnalités.

La prochaine formation aura lieu le 19 février. Elle est ouverte à tous les étudiants à partir du master et aux enseignants sur inscription et c’est ici que cela se passe !

  1. Enquête menée auprès des chercheurs et enseignants-chercheurs dans les domaines couverts par la BULAC entre mai et octobre 2015. Soline Lau-Suchet avait fait une première synthèse des résultats ici []
  2. Les outils privilégiés étant les fichiers de traitement de texte ou tableur et les marque-pages des navigateurs. []
  3. Zotero a été initialement conçu par le Center for History and new media de l’université George Mason, en 2005 []
  4. Si la ressource que vous utilisez n’est pas compatible avec Zotero, aucune icône n’apparaît dans la barre d’adresse/outil []

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Defossé dit :

    Super article !!

  1. 8 avril 2017

    […] « Qu’est-ce qu’un logiciel de gestion bibliographique ? » […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *