Jean de Menasce et Marijan Molé : à la redécouverte de deux figures des études de l’Iran ancien

Parmi les collections persanes conservées par la BULAC, le fonds de l’ancienne bibliothèque James Darmesteter de l’Institut d’études iraniennes (actuelle UMR Mondes indiens et iraniens) tient une place particulière. Celle-ci tient à la richesse de ses collections, notamment pour la recherche dans le domaine de la Perse pré-islamique, mais également à l’importance des archives qui y sont rassemblées. Parmi celles-ci, figurent les papiers de figures majeures des études iraniennes en France.

En avril 2014, la chercheuse Samra Azarnouche, dans le cadre de ses travaux sur les sources du zoroastrime, notamment le Dēnkart, a entrepris le dépouillement des archives scientifiques de Jean de Menasce (1902-1973). Ce père dominicain, premier titulaire de la chaire de religions de l’Iran ancien à l’EPHE, travailla au déchiffrement et à l’interprétation des textes religieux qui composent l’Avesta.  Ses papiers conservent, outre une riche correspondance scientifique, les épreuves et les travaux préparatoires de ses publications, certaines étant restées à l’état de projet.

Une découverte importante fut l’identification d’une partie des archives de Marijan Molé (1924-1963), élève de Menasce dont on croyait ces travaux perdus. En raison de son décès prématuré, on y trouve un travail inédit de transcriptions, commentaires et traductions des textes anciens pehlevis qui constituent un apport majeur aux études religieuses de l’Iran ancien. Parallèlement, les papiers de Marijan Molé conservés à l‘Institut de recherche et d’histoire des textes ont fait l’objet d’un inventaire et d’une analyse désormais disponible sur le carnet de l’IRHT. Les chercheurs disposent ainsi d’un corpus renouvelé pour l’étude des religions de l’Iran ancien.

Cette redécouverte de l’œuvre de Marijan Molé a motivé l’organisation d’une journée d’étude consacrée à son œuvre et à sa postérité scientifique, organisée le 24 juin prochain dans les locaux de l’École française d’Extrême-Orient à Paris, intitulée « Entre le mazdéisme et l’Islam ». On retrouvera en ligne le programme détaillé et le résumé des interventions.

Affiche de la journée du 24 juin

Les inventaires des archives Jean de Menasce et Marijan Molé sont désormais accessibles sous la forme de documents de travail. Ils seront dans un second temps intégrés au Catalogue collectif des archives et manuscrits de l’enseignement supérieur (Calames), où est progressivement versé et enrichi le signalement des collections de ce type conservées à la BULAC.


Pour aller plus loin :

 

 


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 23 septembre 2016

    […] En 2014, deux chercheurs, Samra Azarnouche (EPHE, Paris) et Alexey Khismatulin (Institut des manuscrits orientaux, Saint- Pétersbourg) se sont intéressés à l’ensemble des travaux de Marijan Molé : en dépouillant à la BULAC les archives de Jean de Menasce (1902-1973), premier titulaire de la chaire « Religion de l’Iran ancien à l’EPHE », Samra Azarnouche a découvert des documents qui contiennent des transcriptions de textes majeurs de la littérature zoroastrienne faites jadis par Molé. Elle a fait un inventaire de ces papiers, aujourd’hui accessibles à la BULAC : https://bulac.hypotheses.org/4759. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *