[Annonce] Oman dans les sources géographiques, les récits des voyageurs et des orientalistes

affiche_projet_jpegJournée d’étude organisée le 8 novembre 2016 de 9h30 à 13h30.

Entre les étendues désertiques de Rub al-Khali et les courants impétueux de la mer d’Arabie, escale incontournable, à l’entrée du golfe Persique, des voyageurs empruntant les routes maritimes reliant l’Inde à l’Arabie, l’Afrique ou l’Europe, l’Oman semble paradoxalement avoir été peu et mal connu des géographes arabes. Sa situation exceptionnelle, à la périphérie du monde arabo-musulman, en a pourtant fait un lieu de rencontres et d’échanges unique, une contrée qui a profondément marqué tous ceux qui s’y sont rendus, comme en attestent les nombreux récits de voyageurs décrivant l’ Oman avec des degrés différents de précision et de profondeur, ou encore les vastes correspondances conservées au sein des archives européennes. L’engagement croissant des Européens dans le commerce de l’océan Indien et leur volonté de dominer les contrées qui le jouxtent, puis l’intensification des contacts des Britanniques et des Français avec l’Oman au cours du XIXe siècle ont enfin favorisé la construction d’un savoir académique sur ce pays.

Au cours de cette demi-journée d’études, quatre chercheurs, spécialistes de la péninsule Arabique, tenteront d’ébaucher une réflexion commune sur les regards portés de l’extérieur sur l’Oman, en insistant tout particulièrement sur l’analyse diachronique des informations disponibles, sur l’indispensable croisement des données et sur l’estimation de la valeur historique, scientifique et culturelle des différents types de sources.

Programme détaillé et renseignements pratiques sur le site du Centre français d’archéologie et de sciences sociales.

Attention, cette rencontre se déroulant dans les locaux de l’Ambassade du sultanat d’Oman à Paris, l’inscription est obligatoire à l’adresse paris@mofa.gov.om


Image à la une : James d’Auvergne, Views of the land from Dofar to Shoal cliff on the coast of Arabia, december 1781 (détail). BnF, Département des cartes et plans, collection d’Anville.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *