Autour des manuscrits arabes : Quand la collection des manuscrits de la BULAC rejoint le savoir-faire de l’IRHT

Ce billet a été co-écrit par Zouhour Chaabane, chargée du signalement des manuscrits arabes à la BULAC et  Muriel Roiland ingénieure d’études au CNRS-IRHT (section arabe)

Le mardi 7 février 2017, la BULAC accueille la section arabe de l’Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT) qui fête cette année son 80ème anniversaire. Depuis sa création, l’IRHT se consacre à la recherche fondamentale sur les manuscrits, principalement médiévaux, et sur les imprimés anciens. Chaque année, un stage d’une semaine d’initiation au manuscrit médiéval est proposé aux étudiants en Master et aux doctorants et la section arabe organise une journée spécifique aux manuscrits arabes. La jeune BULAC, qui vient quant à elle de fêter ses 5 ans en décembre 2016 souhaite faire connaître aux étudiants et aux chercheurs sa riche collection de manuscrits. Elle s’est donc naturellement tournée vers la section arabe de l’IRHT pour organiser une journée d’initiation aux manuscrits arabes et mettre en valeur son fonds.

Recueil bio-bibliographique (de savants renommés)

Recueil bio-bibliographique (de savants renommés)

L’IRHT a été fondé en 1937 par Félix Grat, archiviste paléographe latiniste qui avait pour projet de faire un relevé exhaustif de tous les manuscrits et documents, dans des langues diverses, sur lesquels repose l’histoire des textes, de les photographier et de les mettre à la disposition de tous les chercheurs.
À ses débuts, l’institut était situé dans le département des manuscrits de la Bibliothèque nationale où les chercheurs trouvaient à la fois l’une des plus riches collections de manuscrits au monde, mais aussi tous les catalogues et instruments de travail indispensables à leurs recherches. Dès l’origine, l’IRHT s’est aussi constitué en centre documentaire, doté d’une filmothèque-photothèque.

La section arabe, issue de la section orientale, a été dirigée par Georges Vajda jusqu’en 1977. Cet érudit qui a catalogué les manuscrits de la Bibliothèque nationale, a repris aussi le catalogue des manuscrits arabes de l’École des Langues Orientales désormais conservés à la BULAC. La mission principale de la section arabe est l’analyse de documents arabes manuscrits. À l’origine tournée vers l’étude de la transmission du savoir en terres d’Islam, l’onomastique et la papyrologie arabe, elle s’est orientée plus récemment vers une vision historique et juridique du monde musulman médiéval et moderne.

La Bibliothèque de la section arabe compte près de 4 000 volumes : éditions de sources médiévales, études modernes et contemporaines, ouvrages de référence, revues en langues arabe et occidentales.

Résumé de l’Histoire de Médine et de ses environs

Résumé de l’Histoire de Médine et de ses environs

Sa filmothèque s’est enrichie grâce à des acquisitions et à plusieurs legs : elle conserve actuellement environ 3 000 documents, microfilms, microfiches et CD ROM de manuscrits. Elle possède une photothèque avec la reproduction de plus de 200 papyrus datant des sept premiers siècles de l’hégire qui couvre les domaines de l’histoire de l’Égypte, de la Palestine et de la Syrie et une collection d’actes juridiques arabes réunie dans le cadre du projet européen ILM (Islamic Law Materialized).

La BULAC s’inscrit pour sa part dans la lignée des grands puisqu’elle s’est fixée comme mission de rassembler en un même lieu les collections documentaires sur les langues et civilisations des aires culturelles couvrant l’Europe balkanique, centrale et orientale, le Moyen-Orient et l’Asie centrale, l’Afrique, l’Asie, l’Océanie jusqu’aux civilisations amérindiennes. Tous les types de documents et de supports concourent à cet objectif : manuscrits, documents imprimés (monographies et périodiques en toutes langues), photographiques, audiovisuels ou électroniques.
La BULAC, possède la seconde collection de manuscrits arabes par son importance après celle de la Bibliothèque nationale de France. Elle comprend en effet quelque 2 000 documents, en cours de signalisation dans le Catalogue en ligne des archives et des manuscrits de l’enseignement supérieur en France (Calames), en vue de leur numérisation.
Son ambition : constituer un pôle de recherche de niveau international, offrir des collections de haut niveau en encourageant l’interdisciplinarité. Une telle ambition documentaire, concernant des territoires aussi vastes, n’a de sens que dans le cadre d’un partenariat avec d’autres établissements, afin de construire un réseau documentaire solide.

La journée d’initiation organisée en partenariat avec les membres de la section arabe de l’IRHT est donc l’occasion pour les étudiants de découvrir des disciplines scientifiques en lien avec les manuscrits et de voir une sélection de documents extraits de la collection de la BULAC.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *