Des sources parisiennes pour écrire l’histoire des femmes vietnamiennes

SATO Thuy Uyen, chercheuse de l’université du Kansai, s’intéresse aux adaptations des principes confucéens au Viêt-Nam. Dans ce cadre, elle s’est penchée sur les textes didactiques versifiés destinés à l’éducation domestique, les Préceptes de famille  (家訓 en sinogrammes, gia huấn en vietnamien contemporain).

Ces textes sont une source essentielle pour repérer la place tenue par les principes confucéens dans les valeurs familiale vietnamiennes, notamment le rôle dévolue aux femmes. Dans un article récent de la revue japonaise 関西大学東西学術研究所紀要, la chercheuse analyse un document conservé à la BULAC. Il s’agit d’un poème didactique anonyme à destination des jeunes filles, publié en 1875 en caractères sino-vietnamiens 訓女子歌1. L’analyse du texte dégage les principes de l’éthique féminine défendue à l’époque et soulignes leurs originalités : au-delà du travail domestique, les filles sont encouragées à s’engager dans une activité professionnelle et à jouer un rôle actif dans le choix de leur époux.

Gia huấn ca : un père à ses enfants. Saïgon, 1883. BULAC : BIULO RES-8-5903

Les bibliographies vietnamiennes utilisées par l’auteur signalaient l’existence de trois textes, conservés dans des bibliothèques parisiennes, participant au genre des Préceptes de familles . Les recherches de l’auteur, menées à la BULAC, à la bibliothèque de l’École française d’Extrême-Orient, au musée Guimet ou à la BNF lui ont permis d’identifier jusqu’à seize documents de ce type, dont les références sont fournies dans l’article.

Les lecteurs curieux, pourront retrouver dans le catalogue en ligne de la BULAC huit Préceptes de familles vietnamiens. L’intégration au catalogue informatique des ouvrages anciens vietnamiens en caractères chinois a été réalisée à la fin de l’année 2015 ; c’est pour la BULAC une grande satisfaction de les voir aussi rapidement mis à profit !

L’article, rédigé en japonais, est disponible en accès-libre dans l’archive institutionnelle de l’université du Kansai2http://hdl.handle.net/10112/11257

  1. Huấn nữ tử ca []
  2. Nos vifs remerciements à Antony Boussemart, de la bibliothèque de l’EFEO qui nous a signalé cette publication, et à Atsuko Venture, responsable du domaine japonais à la BULAC, pour sa lecture du texte []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *