Les archives sonores : à l’écoute du monde

DELER, Jean-Paul. Équateur : Province de Pichincha ; Malchingui (2848 mètres) : Fête indienne [en ligne]. Juillet 1976. [Consulté le 10 avril 2019]

Le « patrimoine culturel immatériel » , défini par l’UNESCO comme l’ensemble des « pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire (…) que les communautés (…) reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel » 1, peut désormais être préservé par la magie des enregistrements sonores, rendus possibles depuis 1887 grâce à Charles Cros et Edison.

La fragilité des supports analogiques –  disques de métal, de cire et de vinyle ou bandes magnétiques – et l’obsolescence des dispositifs de lecture ont longtemps rendu complexes la conservation et la consultation de ces archives sonores. Leur transfert au format numérique permet de les re-découvrir et d’en élargir la diffusion sur des plateformes en ligne.

Nous vous présentons donc ici quelques moyens d’accès à ces savoirs précieux mais susceptibles de disparaître au fil des générations, tels que les musiques, les traditions orales, ou encore les langues non écrites.

Les archives sonores du CNRS – Musée de l’Homme

Le Centre de Recherche en Ethnomusicologie (CREM) a ainsi mis en ligne les archives sonores du CNRS – Musée de l’Homme. Cette collection, une des plus importantes d’Europe, rassemble une large palette de pratiques musicales, de langues et de dialectes, des traditions orales et des enquêtes ethnographiques du monde entier, de 1900 à nos jours.

Ce fonds met à disposition plus de 49 000 documents inédits, 18 000 enregistrements édités, représentant 1 200 groupes ethniques ou sociaux à travers 199 pays.

La Collection Pangloss du LACITO

Corpus de la collection Pangloss
Liste des langues par continent sur Google Map

Le LACITO, laboratoire de recherche pluridisciplinaire (linguistique et anthropologie) sur les langues à tradition orale, propose en ligne la collection Pangloss : des enregistrements d’enquêtes de terrain effectuées dans diverses aires linguistiques et culturelles, qui présentent par exemple des histoires orales, des listes de mots ou des musiques.

Chacune des 2669 ressources audio est décrite et accompagnée de métadonnées qui en précisent le contexte. Des annotations peuvent être également jointes à une partie de ce répertoire : il s’agira de transcription brute de l’enregistrement en langue vernaculaire, éventuellement synchronisée à l’enregistrement ou à une traduction libre dans une ou plusieurs langues.

La collection ELAR (SOAS, Londres)

La collection ELAR (Endangered Language Archive) propose des documents sur les langues en péril du monde entier : 450 langues sont ainsi référencées et illustrées par des enregistrements audio ou vidéos qui présentent l’utilisation quotidienne de la langue, à travers l’art verbal, les chansons, les récits et rituels, etc. Des transcriptions et traductions, photos, articles de recherche, dictionnaires et documents pédagogiques viennent enrichir cet ensemble.

L’accès à cette base de donnée, gérée par la bibliothèque de la SOAS (University of London), est gratuit sur inscription.

World Oral literature project

Enfin, si vous n’avez pas trouvé votre bonheur au sein des collections mentionnées ci-dessus, les universités de Yale et de Cambridge vous proposent une liste de sites et références sur les littératures orales, disponible en ligne.

Citer ce billet : Gilles d'Eggis, "Les archives sonores : à l’écoute du monde," dans Le Carreau de la BULAC, 23 avril 2019, https://bulac.hypotheses.org/17602. Consulté le 25 mai 2019
  1. Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel [en ligne]. [s. d.]. [Consulté le 10 avril 2019]. Disponible à l’adresse : http://portal.unesco.org/fr/ev.php-URL_ID=17716&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html []

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. La phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme à Aix-en-Provence donne aussi à entendre des milliers d’heures sur sa base de données (en fonction des autorisations obtenues). Elle réunit des enregistrements du patrimoine sonore qui ont valeur d’information ethnologique, linguistique, historique, musicologique ou littéraire sur l’aire Méditerranéenne. Voir : http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr et pour l’actualité de ses activités : https://phonotheque.hypotheses.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.