Open Access Week #4. Florilège de ressources électroniques en libre accès pour l’Asie orientale (Chine, Corée, Japon)

Pour ce quatrième jour de l’Open Access Week, nous vous proposons d’explorer un choix de ressources électroniques en accès libre pour grands trois domaines géo-linguistiques couverts par les collections de la BULAC : les domaines coréen, japonais et chinois.

Ces ressources ont été sélectionnées et vous sont présentées par nos chargés de collection : Laurent Quisefit pour le domaine coréen, Atsuko Koga-Venture pour le domaine japonais, et Loïc Min Yu pour le domaine chinois. Un florilège centré sur l’Asie orientale, qui vous donne accès à des centaines d’archives ouvertes académiques, à des revues académiques en open access, ainsi qu’à des banques d’images et d’ebooks. Bonne découverte ! 

安達吟光, « Adachi Ginkō, « 日清戦争折本 (1) – JAPNF.1005.1 », Collections patrimoniales numérisées de la BULAC (BINA)

La Corée

Le E-Korea Journal, journal académique trimestriel à comité de relecture et de langue anglaise, est spécialisé en sciences humaines et sociales. Les disciplines traitées sont principalement en lien avec la littérature, l’art, la sociologie, etc. Le premier numéro est publié en 1961 par l’Academy of Korean Studies (AKS = 한국학중앙연구원). Les articles peuvent être téléchargés en format PDF en cliquant sur le lien suivant

Il s’agit d’une revue académique coréenne ancienne et renommée dans le champ des études coréennes. Elle est publiée par la société savante institutionnelle Chindan hakhoe (= 震檀學會), fondée le 11 mai 1934 (le premier numéro paraît le 28 novembre de la même année). Cette publication, dédiée à l’étude de l’histoire, de la langue et de la littérature coréennes a été lancée par un groupe d’universitaires japonais. Les travaux des membres de cette société ont été publiés dans la revue pendant quatorze trimestres, jusqu’à ce que les autorités japonaises interrompent la publication en 1942 en raison du contexte nationaliste de l’époque (Guerre du Pacifique). La publication est reprise dès 1945 par une équipe de chercheurs coréens, parmi lesquels se trouve la figure de l’historien Yi Pyŏng-do (18961989).

L’Open Access Korea est un organisme coopératif qui rassemble différents partenaires parmi lesquels le gouvernement coréen, les organismes privés, les chercheurs, les sociétés académiques, les bibliothèques et les instituts de recherches. La finalité est de donner un accès gratuit aux savoirs et de soutenir la publication de revues universitaires de niveau international. Le projet a débuté en 2009 et ne donne accès, pour l’instant, qu’à peu d’articles en sciences humaines. Toutefois, les ressources disponibles augmentent chaque année.

Le Japon

Le DOAR est une base de données internationale regroupant des articles académiques. En sélectionnant le filtre « Japon » (« browse by country »), il donne accès à des publications scientifiques de chercheurs appartenant à des universités japonaises. Vous y trouverez ainsi 683 archives ouvertes (« repositories ») d’universités et institutions de recherche japonaises de toutes disciplines. 

Cette base de données vous donne accès à la plus grande offre de livres numérisés de la littérature japonaise classique. Ce portail, créé par l’Institut national de la recherche en littérature japonaise, permet d’accéder à des livres numérisés par plusieurs grandes institutions. En tout, près de 600 000 documents sont disponibles, ainsi que plus d’un million d’images. 

La Chine

Fondée en 2003, Science Paper Online est la première plateforme chinoise en open access, gérée par le centre de développement des sciences du Ministère de l’éducation de Chine, qui réunit environ 850 revues scientifiques et plus d’un million d’articles. Parmi ces revues scientifiques, 284 portent sur les sciences de la nature, 203 en sciences technologiques, 105 en sciences de la santé, 60 en sciences agronomiques mais aussi 198 en sciences humaines et sociales. Tous les articles sont téléchargeables librement.

Fondée en 2010, dirigée par l’Académie chinoise des sciences et gérée par l’Édition des Sciences de Chine, cette plateforme est spécialisée surtout dans les sciences de la nature, la médecine, la technologie et l’astronomie, mais une partie est dédiée aux sciences humaines et sociales.

Crée et gérée par la bibliothèque de l’Académie chinoise des sciences sociales, cette archive regroupe les revues en sciences humaines et sociales en chinois (2117 titres à ce jour) mais aussi en anglais (8114 titres) publiées par l’Académie. Tous les articles sont téléchargeables. Par ailleurs, environ 2456 titres de livres anciens (经史子集志) peuvent également être téléchargés.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search