Portrait de bibliothécaire : Lionel Lambin

Leurs visages ne vous sont pas inconnus car vous les croisez au quotidien à la BULAC et dans le Pôle des langues et civilisations. À l’occasion du dixième anniversaire de la BULAC, découvrez une série de portraits des professionnels de la bibliothèque.


Questions à… Lionel Lambin, du pôle Médiation, équipe Accueil, chargé du planning de service public.

Lionel Lambin est bibliothécaire assistant spécialisé à la BULAC depuis 2012. D’abord en charge de la circulation du document jusqu’en 2015, il est aujourd’hui responsable du planning de service public.

Lionel Lambin (Maxime Ruscio / BULAC)

Lionel Lambin en quelques lieux et dates

Je suis titulaire d’un BEP et d’un BAC comptabilité, pour lequel j’ai été amené à faire un stage dans la cellule documentaire d’une banque. Après l’obtention de mon baccalauréat, j’ai suivi une formation par correspondance chez Educatel qui, bien que n’étant pas diplômante, donnait accès à une certification reconnue par l’État. Cette formation m’a préparé aux concours des bibliothèques, bien que je n’y ai pas appris les mêmes choses que dans des cursus de la filière métier, comme un DUT métiers du livre par exemple.

J’ai réussi le concours de magasinier en mars 2000 (plus d’une centaine de postes à pourvoir à cette époque) puis j’ai travaillé à partir de septembre 2001 au service technique du département de la conservation à la Bibliothèque nationale de France. Je m’occupais de la protection des manuscrits patrimoniaux en les conditionnant dans des boîtes sur mesure. J’ai par la suite été adjoint du chef d’atelier, ce qui impliquait un encadrement de proximité, la gestion des congés, ainsi que la gestion et la programmation des trains de conditionnement. Ensuite, j’ai réussi le concours de bibliothécaire assistant spécialisé (BIBAS) et j’ai changé d’établissement pour venir à la BULAC en 2012, en même temps que quelques collègues toujours présents, parmi lesquels Mickaël du pôle Médiation.

Utilisation du logiciel Planning Biblio. Lionel Lambin et Mickaël Hamelin. (Grégoire Maisonneuve / BULAC)

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

Dans le cadre de mon BEP comptabilité, l’opportunité d’un stage dans un service de documentation a fait que je me suis davantage intéressé au travail dans les bibliothèques. Comme j’avais également travaillé entre 1997 et 2001 dans une Bibliothèque centre de documentation (BCD) dans une école primaire, je connaissais les problématiques du métier. Pour moi, il existe tout de même une similitude entre le métier comptable et la sphère des bibliothèques : les éléments y sont organisés de manière similaire, le métier correspond à des normes spécifiques.

Rencontre « Les faiseurs de planning » à la BULAC (Grégoire Maisonneuve / BULAC)

Quelles sont vos principales missions au sein de la BULAC ?

J’ai plusieurs missions au sein de l’équipe Accueil de la bibliothèque, dont la gestion du planning qui me prend la plus grande partie de mon temps. Dans d’autres bibliothèques, il s’agit d’une mission partagée par plusieurs personnes, mais je m’en occupe seul à la BULAC. Si nécessaire, mon collègue Mickaël me seconde ou me remplace. Cette mission est particulièrement intéressante et nécessite d’être en contact avec l’ensemble des agents de la bibliothèque… il m’arrive d’avoir à encadrer fonctionnellement mes encadrants hiérarchiques ! Planifier le service public, c’est-à-dire organiser le temps de travail durant lequel nous sommes postés aux différentes banques de la bibliothèque pour accueillir et renseigner les lecteurs, me prend un grand nombre d’heures par semaine.

Utilisation du logiciel Planning Biblio (Grégoire Maisonneuve / BULAC)

En sus de cette mission planning, je gère également la bibliothèque professionnelle de la BULAC, c’est-à-dire les ouvrages qui sont mis exclusivement à disposition des agents. Je les commande, je les entre dans le système, de telle sorte qu’en interne, les livres apparaissent dans notre catalogue en ligne. Je suis également président de l’association du personnel, que j’ai créée en 2012 à mon arrivée.

Enfin, mon intérêt pour la profession m’a amené à être jury dans les concours de magasinier (catégorie C) et de BIBAS (catégorie B), ce qui implique la correction des copies de l’écrit ainsi que la participation aux oraux. Nous sommes appelés pour assurer l’équité des jurys entre hommes et femmes, ainsi qu’entre catégories. Je siège également en tant que commissaire paritaire à la Commission Administrative Paritaire (CAP) depuis 2018, où je représente les personnels qui font des demandes de promotion et de mutation. Bien que la CAP existe encore jusqu’en 2022, cette commission n’examine plus les demandes de mutation et de promotion. 


Lionel Lambin en banque d’accueil au rez-de-chaussée de la BULAC (Maxime Ruscio / BULAC)

Qu’appréciez-vous le plus ?

Ce qui me motive le plus dans mon métier, c’est la possibilité de trouver des solutions concrètes aux difficultés que rencontrent à la fois mes collègues, mais également les lecteurs, et de les renseigner au mieux.

Et le moins ? 

Je n’aime pas faire les choses dans la précipitation, surtout quand cela aurait pu être évité ! 


Qu’aimeriez-vous mettre en place au sein de la bibliothèque ? 

J’aimerais que nous puissions participer aux Journées du Patrimoine, afin de faire découvrir l’établissement dans toute sa dimension, faire visiter les magasins, etc. 


Si c’était possible, que changeriez-vous ? 

Dans certains établissements, le planning est tenu par des catégories A. J’aimerais une rémunération qui prenne en compte l’implication et la difficulté de mes missions.


S’il vous fallait choisir un livre des collections de la BULAC ? 

Je nourris une grande passion pour l’œuvre de Walt Disney, j’ai donc sélectionné en un clin d’œil un ouvrage intitulé Le piège Walt Disney : et autres nouvelles, qui est un recueil de nouvelles traduites du croate. Si cela permet à certains de découvrir un auteur et une littérature à laquelle ils n’avaient pas songé, c’est parfait ! Cela permet aussi de comprendre la classification de la BULAC. La cote de ce livre est 16HR 822.534 FER :

  • 1 pour l’Europe balkanique, centrale et orientale (index géographique)
  • 16 pour l’Ex-Yougoslavie ;
  • HR pour la Croatie (la BULAC utilise les codes internationaux par pays) ;
  • 822.534 pour la littérature de langue croate du XXIe siècle (index thématique) ;
  • FER pour les 3 premières lettres du nom de l’auteur.

Et un événement de la BULAC ?

Je pense à l’inauguration du pôle le 28 février 2013, événement auquel j’ai regretté de ne pas avoir assisté ! J’étais heureux d’intégrer ce nouvel établissement mais je n’étais pas présent pour l’occasion, et cela m’a manqué ! 

Inauguration du Pôle des langues et civilisations. Visite officielle de Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le 28 février 2013. La foule se presse dans le hall d’entrée du Pôle des langues et civilisations (Grégoire Maisonneuve / BULAC)

Pour finir, votre endroit préféré à la BULAC ? 

Je n’ai pas vraiment d’endroit préféré à la BULAC, mais je trouve que l’endroit le plus représentatif du lieu est finalement le hall du Pôle des langues et civilisations, car c’est à ce carrefour que tout se décide ! 

Hall d’entrée du Pôle des langues et civilisations (Grégoire Maisonneuve / BULAC)

Et pour la suite ? 

J’aimerais poursuivre ma carrière et monter en grade en passant bibliothécaire, de sorte à avoir davantage de responsabilités et des missions d’encadrement. Je n’ai actuellement pas l’envie de partir de la BULAC, mais cela pourra évoluer, je sais m’adapter à toutes les situations. 

Utilisation du logiciel Planning Biblio. Lionel Lambin et Nathalie Pilet (Grégoire Maisonneuve / BULAC)

Lionel… au tac au tac !

Service public ou planning ?

Planning ! Car de celui-ci découle le service public !

Thé ou café ?

Thé, car le café me rend encore plus rapide ! J’aime beaucoup le thé vert, mais également le thé parfumé aux fruits.

Paris ou le Sud ?

Je me rends compte que bien qu’étant originaire du Sud, j’ai passé plus de la moitié de ma vie à Paris. Le Sud reste le terreau, ma base, mais ma vie est bien à Paris ! 


Lionel vu par ses collègues de la BULAC…

Utilisation du logiciel Planning Biblio. Lionel Lambin (Grégoire Maisonneuve / BULAC)

La présence de Lionel dans les couloirs ne passe jamais inaperçue ! Toujours de bonne humeur même si on lui annonce des absences, des retards, et des changements impromptus dans le planning… Il ne se départit jamais de sa bienveillance et de son humour, deux armes redoutables ! Véritable pilier de la BULAC, il sert de lien entre les agents, et est également un soutien quand des difficultés arrivent en service public. Lionel semble indispensable, professionnellement et humainement parlant !


À découvrir sur bulac.fr…

Quatre questions à Jérôme Combes, développeur du logiciel Planning Biblio


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search