Open Access Week #2. Les data papers

Du 25 au 31 octobre 2021, l’Open Access Week revient pour sa quatorzième édition ! Cet événement international est chaque année l’occasion d’échanger autour de problématiques liées à la publication scientifique en accès ouvert. Des conférences, des tables rondes ou encore des formations sont organisées par plusieurs établissements, afin de faire découvrir ou d’impliquer davantage d’acteurs dans la thématique du libre accès. Le site de l’OA Week répertorie par ailleurs tous les événements à venir. Dans ce cadre, la BULAC publie de manière successive cinq articles pour vous livrer un décryptage actualisé des grands principes fondateurs du mouvement en faveur de l’Open Access et du paysage du libre accès dans le domaine des études aréales.


Dans le cadre de l’Open Access Week 2021, la BULAC vous propose un focus sur le partage des données de la recherche. Qu’est-ce qu’un data paper ? Qu’est-ce qu’un data journal ? Quels data journals pour les études aréales ?


Qu’est-ce qu’un data paper ? Qu’est-ce qu’un data journal ?

Un data paper est une publication scientifique dont le but est de décrire des jeux de données produites au cours d’un processus de recherche (méthodologie, process, matériel utilisé pour l’acquisition des données, lien vers l’entrepôt où se trouvent les données, etc.), plutôt que des résultats de recherche. Cet article est, comme les autres articles scientifiques, revu par les pairs, et peut être publié dans une revue dite traditionnelle, ou dans une revue spécialisée que l’on appelle un data journal.

Source de l’illustration : Pixabay

Les data papers varient dans leurs formes et leurs visées : certains sont plus complexes et présentent également des résultats de recherche ; certains sont publiés en partenariat avec des entrepôts de données (overlay articles) ; d’autres enfin sont plus considérés comme des data services papers puisqu’ils ne concernent pas les données, mais bien les services de données.

Cette pratique de publication centrée sur les données est surtout développée dans les disciplines de « sciences dures » (biologie, génétique, médecine, physique ou encore chimie). Et seules une centaine de revues sont identifiées comme publiant des articles de données, ce qui reste dérisoire par rapport au nombre exponentiel de revues scientifiques vivantes.

Pourquoi publier un data paper ?

La publication de ces data papers permet d’augmenter la visibilité des données de la recherche et de renforcer ainsi leur statut de contribution scientifique. Elle offre à la communauté scientifique l’opportunité de promouvoir, de faire connaître et de rendre accessibles et réutilisables les données de la recherche.

Les data papers valorisent le travail de préparation, de gestion et de description des données. Il faut bien entendu que les métadonnées renseignées soient claires et informatives, étape indispensable pour que les données puissent être réutilisées dans le cadre de la recherche scientifique.

L’intérêt principal pour le chercheur est le renforcement de la crédibilité scientifique de son travail, offrant ainsi une reconnaissance non négligeable. Les data papers augmentent également la visibilité et l’impact des résultats de la recherche grâce à une meilleure citabilité des données. Enfin, ils permettent de suivre plus facilement la postérité d’un travail de recherche.

Quelles différences avec les articles « traditionnels » ?

Un article de données a pour principal but de signaler l’existence d’un jeu de données accessibles sur un entrepôt de données et réutilisables. Il est structuré de manière différente d’un article « traditionnel » : il donne accès à des informations contextuelles sur le projet de recherche, à leur origine, aux conditions de collecte et / ou de production de données, ainsi qu’à des informations sur leur intérêt pour la recherche. En revanche, il ne contient ni état de l’art, ni résultats, ni discussions.

Quels data journals pour les études aréales ?

À ce jour, il n’existe pas de revues scientifiques dédiées à la publication de data papers en lien spécifique avec le champ des études aréales. Elles sont plus largement ouvertes aux sciences humaines, et englobent plusieurs disciplines. Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive de data journal publiant des data papers :

  • Research Data Journal for the Humanities and Social Sciences : revue qui publie des data papers dans les domaines suivants : archéologie, histoire économique et sociale, histoire orale, langues et littératures, média. Cette revue est publiée par Brill (Pays-Bas). 
  • African Studies : journal interdisciplinaire international dont le but est de publier des éléments en lien avec l’Afrique. Les disciplines principales sont : anthropologie, études de genre, géographie, histoire, litérrature, études culturelles, sociologie, sciences politiques. Cette revue est publiée par Taylor & Francis (Royaume-Uni). 
  • Afrika Focus : journal interdisciplinaire en accès ouvert, qui est publié de manière biannuelle. La revue accepte les contributions scientifiques ayant un lien avec l’Afrique, les articles devant être fondés sur des recherches originales et promouvoir l’interdisciplinarité. Les thématiques représentées sont l’agriculture, l’économie, la sociologie, le développement et la géographie. Cette revue est publiée par Brill (Pays-Bas) et l’Université de Ghent (Belgique). 
  • Cahier des Amériques latines : revue ouverte à toutes les sciences humaines et sociales. Les thématiques représentées sont la sociologie, la géographie, l’histoire, l’économie et les sciences politiques. Cette revue est publiée par l’Institut des Hautes Etudes de l’Amérique Latine (France). 
  • Cahiers d’Outre Mer : revue trimestrielle de géographie orientée vers la diffusion et l’approche géographique française et francophone des connaissances sur le domaine tropical. C’est la seule revue française à se situer dans ce registre scientifique. Cette revue est publiée par les Presses Universitaires de Bordeaux (France) et l’Institut de Géographie de l’Université de Bordeaux (France).
  • Journal of Open Archaeology Data : revue spécialisée en publication de jeux de données archéologiques pouvant être réemployés. La revue publie un grand nombre de données produites par des institutions, et qui sont archivées, rendues pérennes et consultables au plus grand nombre. Les directeurs de la revue appartiennent à l’Université de Munich (Allemagne) et l’Université de Cambridge (Royaume-Uni). 
  • The Digital Journal of Archaeology : revue spécialisée en accès ouvert qui publie un grand nombre de données en lien avec la recherche archéologique. Cette revue est maintenue par le Département d’archéologie de l’Université de York (Royaume-Unis) et archivée de manière pérenne par le Service de Données Archéologiques. 

Pour en savoir plus :

Citer ce billet : Claire Camberlein, "Open Access Week #2. Les data papers," dans Le Carreau de la BULAC, 26 octobre 2021, https://bulac.hypotheses.org/34710. Consulté le 12 août 2022

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search