Portrait de bibliothécaire : Fanny Hocdé

Leurs visages ne vous sont pas inconnus car vous les croisez au quotidien à la BULAC et dans le Pôle des langues et civilisations. À l’occasion du dixième anniversaire de la BULAC, découvrez une série de portraits des professionnels de la bibliothèque.


Questions à… Fanny Hocdé, du pôle Flux et Données, équipe Gestion des commandes et des entrées

Fanny Hocdé gère les commandes de monographies et les échanges internationaux.

Fanny Hocdé dans les jardins de la BULAC (Maxime Ruscio / BULAC).

Fanny Hocdé en quelques lieux et dates 

Après mon baccalauréat, j’ai obtenu un DEUG en histoire, puis j’ai commencé à travailler en tant que vacataire à la Bibliothèque publique d’information. Après cette première expérience en bibliothèque, j’ai suivi une formation en cours du soir pour devenir bibliothécaire assistante documentaliste en parallèle de mon travail au sein d’une compagnie d’assurance. J’ai ensuite obtenu un poste à l’Université Paris 2, dans une bibliothèque associée du Service commun de la documentation, où j’étais responsable de la bibliothèque de droit commercial. Le fonds de cette bibliothèque comportait 6 000 ouvrages et une centaine de périodiques. Mes missions étaient larges, recouvrant à la fois l’acquisition et le bulletinage, l’envoi en reliure, le suivi de budget et l’encadrement des vacataires étudiants, mais aussi la rétroconversion du fonds. En 2007, j’ai été titularisée comme adjoint technique de recherche et formation par le biais d’un concours interne. En 2015, j’ai intégré le corps des magasiniers et j’ai été affectée à la BULAC au sein de l’équipe Accueil, où j’ai été accueillie par Lionel Lambin. J’ai réussi le concours de bibliothécaire assistant spécialisé (BIBAS) en 2018. J’ai alors intégré le pôle Flux et Données de la BULAC.


Pourquoi avoir choisi ce métier ?

J’ai découvert les métiers des bibliothèques et de la documentation lors d’une journée de présentation au lycée, grâce à une documentaliste de TF1 ; cela m’a poussée à me documenter sur les métiers des bibliothèques. Mais c’est surtout mon intérêt pour le lien au public qui m’a amenée à travailler en bibliothèque universitaire.


Quelles sont vos principales missions au sein de la BULAC ?

Mon premier poste concernait la gestion de la circulation des documents (par exemple, le suivi des retards de prêt), la logistique en salle de lecture et le prêt de matériel sur place (casques, câbles et ordinateurs portables). À partir de 2016, j’ai travaillé en binôme avec Grégory Louge sur d’autres missions comme la gestion des appareils de reprographie, des casiers et des objets perdus. À ce titre, j’étais amenée à faire le lien entre les agents, l’équipe Pilotage et logistique et la Direction technique du bâtiment. J’intervenais également en renfort sur la gestion du planning, quand les collègues étaient absents.

Fanny Hocdé dans les jardins de la BULAC (Maxime Ruscio / BULAC).

Depuis 2018, j’occupe le poste de chargée des commandes de monographies au sein de l’équipe Gestion des commandes et des entrées. Tous les ouvrages commandés par les chargés de collections passent par moi ! Après avoir vérifié les paniers de commande dans le module d’acquisition de notre logiciel Koha et avoir envoyé aux chefs d’équipe un tableur pour validation, je demande un devis aux fournisseurs concernés (la BULAC compte une trentaine de fournisseurs, occidentaux et orientaux), et j’adresse un bon de commande aux ressources financières, qui est signé par la direction de la BULAC. Je travaille donc en étroite collaboration avec les chargés de collections, leurs chefs d’équipe et les ressources financières, sans oublier les fournisseurs. Une fois les ouvrages vérifiés et réceptionnés par le chargé de collection ou par une collègue chargée des entrées des ouvrages occidentaux, je vérifie la facture, clôture l’opération dans le logiciel Koha et saisis le service fait dans l’application de facturation. À côté de ces missions, je m’occupe des échanges internationaux, notamment de l’envoi vers des bibliothèques partenaires d’ouvrages publiés par l’Inalco. J’effectue également 8 heures de service public par semaine.

Je fais également partie, depuis 2016, de l’association du personnel, dont je suis trésorière. Nous proposons beaucoup d’activités aux collègues, et c’est vraiment valorisant !


Qu’appréciez-vous le plus ?

J’aime voir que mon travail porte ses fruits, puisque les monographies alimentent quotidiennement le fonds de la BULAC et servent à tous les lecteurs. J’apprécie également la dimension relationnelle avec les collègues des différents services.

Et le moins ?

Le côté cyclique des commandes, nécessaire pour cette partie du métier, est parfois fatiguant car il n’y a pas beaucoup de surprises (ou alors elles sont mauvaises) ! Par ailleurs, la charge de travail est fluctuante selon les moments de l’année. Enfin, si ce poste m’a amenée à développer des compétences administratives, j’aspire à découvrir d’autres facettes du métier et à monter en compétences dans le domaine de la médiation.


Sur quel type de poste vous projetez-vous ?

J’aimerais travailler au service du public de manière plus étendue, à la fois en donnant des formations, mais aussi par le biais de la communication sur les réseaux sociaux par exemple. La gestion des collections m’attire également. Afin d’accéder à ce genre de poste, je suis en train de préparer l’examen professionnel de BIBAS classe supérieure.


Avez-vous des ouvrages à conseiller à nos lecteurs ?

Plusieurs livres ont attiré mon attention récemment ! Par exemple, j’ai eu par hasard entre les mains un livre intitulé Les pintades en Iran : chroniques de la vie des Iraniennes par Delphine Minoui, une chronique assez légère sur la vie des femmes en Iran. D’autres livres commandés par nos chargés de collections sont très intéressants : le premier est l’ouvrage de Paul Sprachman Erotic Persian, le second est Fontaines : Histoire de l’éjaculation féminine de la Chine ancienne à nos jours par Stéphanie Haerdle !


S’il fallait choisir un événement à la BULAC ?

Nasr Eddin Hodja et son âne. Collections de la BULAC.

J’étais présente lors de la première Nuit de la lecture, durant laquelle un âne a traversé les salles de lecture de la BULAC ! C’était extrêmement drôle de voir la réaction des lecteurs ! Sinon, j’aime participer à l’atelier jeux de société organisé au sein de l’association du personnel, et de manière plus générale les déjeuners organisés avec les collègues.


Un endroit préféré ?

J’aime la bibliothèque avant l’ouverture, quand tout est calme et silencieux !


Fanny vue par ses collègues de la BULAC…

Fanny est une collègue réactive et toujours volontaire ! Ponctuelle et fiable, elle est un véritable atout pour le planning de service public. Particulièrement attentionnée, elle est connue pour ses talents de cuisinière, dont elle fait profiter ses collègues : entre ses cookies et ses crêpes, on ne sait jamais choisir, on finit par dévorer les deux ! Fervente participante de l’atelier jeux de société de l’association du personnel, elle est redoutable à la belote… Enfin, pour ceux qui la connaissent bien, un seul diable fait battre son cœur, nous tairons toutefois son nom !


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. ALEXANDRA ROQUETANIERE dit :

    très fière de toi ma cousine!!!!!!tu es en plus ravissante sur les photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search