Retour sur un stage de découverte à Rabat, dans le cadre du projet TariMa soutenu par le GIS CollEx-Persée

Le projet TariMa (Tārīẖ al-Maghrib – Écrire l’histoire au Maghreb à l’époque moderne et contemporaine) est un projet collaboratif soutenu par le GIS CollEx-Persée associant le chercheur Antoine Perrier (CNRS), la BULAC et la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme. Appuyé sur un corpus de textes manuscrits, lithographiés et imprimés arabes, il s’intéresse à la pratique du genre historique en langue arabe à la période moderne et contemporaine. L’objectif est d’analyser ces textes avec les outils de la numérisation enrichie, en utilisant l’extraction de texte par OCR et HTR et l’annotation.

Dès son origine, le projet a eu pour volonté d’inclure un volet pédagogique, en favorisant l’appropriation par des jeunes chercheurs des corpus manuscrits et des outils des humanités numériques. Après une année d’ateliers organisés à la BULAC en 2022-2023, un stage de découverte des manuscrits arabes au Maroc a été mis en place avec le Centre Jacques-Berque à Rabat du 29 mai au 2 juin 2023, ouvert aussi bien aux étudiants de France que du Maroc.


Accueil à l’Académie du Royaume pour les conférences inaugurales – 29 mai 2023 (photo de l’auteur)

Organisé en partenariat avec le Centre Jacques Berque et l’Académie du Royaume du Maroc, le stage rassemblait une trentaine d’étudiants de master et de doctorat des universités françaises et marocaines travaillant sur toutes les disciplines du manuscrit. La semaine de travail répondait aux objectifs suivants :

  • La découverte des collections de manuscrits au Maroc et les traitements numériques qui leur sont appliqués ;
  • Le partage des techniques développées en France pour la reconnaissance automatique des caractères manuscrits (HTR) de l’arabe maghrébin avec des institutions et chercheurs marocains ;
  • La formation des participants aux recherches en cours pratiquées sur les manuscrits arabes au Maroc et à l’étranger dans différents domaines disciplinaires (histoire, philologie, littérature ou anthropologie).
Visite de la bibliothèque Hassaniya – 31 mai 2023 (photo de l’auteur)

Les participants ont visité les collections de manuscrits des lieux de conservation suivants :

Bibliothèque de la fondation du roi Abdulaziz Al Saoud (Casablanca)

Échange avec le directeur M. Janjar, visite d’une exposition de manuscrits et de la bibliothèque.

Cette bibliothèque privée héberge la plus grande collection d’ouvrages en sciences humaines et sociales au Maghreb. La plupart des fonds documentaires sont numérisés et consultables en ligne :

Son catalogue, interrogeable en ligne, comprend livres, articles et chapitres d’ouvrages.

Bibliothèque royale Hassaniya (Rabat)

Échange avec le directeur M. Binebine, visite des ateliers de restauration et de numérisation.

La bibliothèque du palais royal héberge la collection privée des sultans et rois de la dynastie Alaoui. Les manuscrits sont consultables en format matériel ou numérisé à l’annexe de la bibliothèque, sur prise de rendez-vous avec les conservateurs ou son directeur. La bibliothèque héberge également plusieurs archives (correspondance, registre) des sultans marocains avant le protectorat.

Le fonds de manuscrits de la bibliothèque fait l’objet d’inventaires à intervalle régulier et imprimés, consultables dans les bibliothèques nationales à Paris ou à Rabat. Par exemple :

  • أحمد شوقي بنبين، ‫فهارس الخزانة الحسنية بالقصر الملكي بالرباط، الرباط، ‫المطبعة الملكية، 1980 – 2003
  • عمر عمور، أحمد شوقي بنبين، كشاف الكتب المخطوطة بالخزانة الحسنية، الرباط : الخزانة الحسنية، 2007

Les archives sont également inventoriées pour la période du sultan Mawlāy ʿAbd al-Raḥmān (r. 1822-1859) :

  • أحمد شوقي بنبين، ‫‫فهارس الخزانة الحسنية : قسم الوثائق، تصنيف أمينة الناير ؛ إعداد عمر عمور، مراكش : المطبعة والوراقة الوطنية، 2003
Bibliothèque de l’Université de la Qarawiyyīn (Fès)

Visite du département des manuscrits.

La bibliothèque dépend du ministère des Waqf et des affaires islamiques, elle conserve un de plus anciens fonds manuscrits de l’Université-Mosquée de Fès. Les manuscrits et archives sont accessibles sur demande en salle de lecture ; ils ont fait l’objet d’inventaires publiés :

  • قائمة لنوادر المخطوطات العربية المعروضة في مكتبة جامعة القرويين بفاس بمناسبة مرور مائة و الف سنة على تاسيس هذه الجامعة، الرباط، وزارة التهذيب الوطني و الشبيبة و الرياضة، 1960
  • محمد العابد الفاسي، فهرس مخطوطات خزانة القرويين، الدار البيضاء، 1979/ 1989
Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (Rabat)

Visite du département des manuscrits et des ateliers de restauration.

La bibliothèque conserve un de plus grands fonds de livres imprimés du Maroc, dont le catalogue est interrogeable en ligne.

Elle dispose également de manuscrits consultables à la demande dans la salle des chercheurs. Les manuscrits ont fait l’objet d’inventaires à la fin des années 2000 et ont été publiés en plusieurs volumes sous le titre :

  • فهرس المخطوطات العربية المحفوظة بالمكتبة الوطنية للمملكة المغربية، الرباط, منشورات المكتبة الوطنية للمملكة المغربية، 2009

L’accès à la bibliothèque se fait sur inscription et délivrance d’une carte de lecteur avec pré-inscription en ligne.

Archives du Maroc (Rabat)

Échanges avec les conservateurs, visite des magasin.

Les Archives accueillent une partie des fonds du protectorat français, en plus des fonds conservés aux Archives diplomatiques, en France. Elles reçoivent et mettent à la disposition du public de nombreux fonds privés dont certains contiennent des manuscrits ou de la correspondance en langue arabe.
Les inventaires sont tous consultables sur place. Une partie de ces inventaires sont également consultables en ligne.

Les archives sont accessibles sur inscription et délivrance d’une carte de lecteur.

Visite des Archives nationales du Maroc (Photograhie : archives du Maroc)

La très grande majorité des échanges se sont déroulés en langue arabe.

Ces visites ont révélé la diversité des lieux de conservation au Maroc entre des bibliothèques publiques (BNRM), des bibliothèques privées mais à dimension nationale (B. Hassaniya), des fondations privés (Fondation Al Saoud), des bibliothèques relevant du ministère des Habous (al-Qarawiyyīn).

Les participants ont également bénéficié d’une visite historique de la médina de Fès et du salon du livre de Rabat.

Visite de la Médina de Fès – 2 juin 2023 (photo de l’auteur)

Les participants ont écouté les communications suivantes, par ordre d’intervention :

  • Abdelfattah Kilito, « Le manuscrit en tant que prologue du roman » ;
  • Mehdi Ghouirgate, « Le ms. 1919 de l’Escorial ou l’histoire du Maghreb dévoilée » ;
  • Antoine Perrier, « Le projet TariMa et l’historiographie marocaine : les manuscrits arabes à l’heure des exploitations numériques » ;
  • Clément Salah, « La reconnaissance automatique des écritures manuscrites arabes maghrébines : comment et pour quoi faire ? » ;
  • Francesco Chiabotti, « Le corpus de al-Qandūsī (m. 1861), entre expérience mystique, formulation doctrinale et expression calligraphique » ;
  • امبارك بوعصب, ” الأبعاد الجمالية والوظيفية في الخط الفاسي(المجوهر)
  • Yassir Benhima, « Écrire l’histoire de la mobilité sultanienne à l’époque mérinide » ;
  • أحمد عزاوي، أهمّية الوثيقة و المخطوط بالنسبة للكتابة التاريخية
  • Elise Voguet, « L’élaboration d’une jurisprudence oasienne : enquête sur les manuscrits de Nawāzil de l’ouest saharien : (xve-xixe s.) » ;
  • الجيلالي العدناني، “انتقال الباحث و المخطوطات التجانية )مصر، الجزائر، فرنسا، المغرب

Vademecum distribué aux participants




Citer ce billet
Antoine Perrier (2023, 6 novembre). Retour sur un stage de découverte à Rabat, dans le cadre du projet TariMa soutenu par le GIS CollEx-Persée. Le Carreau de la BULAC. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m5rg

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search